Blues Passions
20 coups de coeur

U ne programmation éclectique, qui s'entrouvre à l'Afrique — mais ne trouve-t-on pas là, et en particulier au Mali, une partie des origines du blues ? — et à l'Asie, plus précisément au Japon. Une programmation thématique, bâtie autour de soirées bien déterminées (Ladies' Night, Heavy Blues Party, Retour aux racines du blues...). Une programmation, enfin, dont Michel Rolland, créateur et directeur du festival Blues Passions, est particulièrement heureux. «De toutes les éditions, c'est sans doute la grille la plus aboutie», sourit-il. Les amoureux du blues devraient particulièrement y trouver leur compte, grâce à ces perles et petits bijoux qu'il a, à nouveau, trouvés, en plus de très belles têtes d'affiche. Michel Rolland a présenté, le 11 avril, ces artistes qui seront présents du 1er au 7 juillet à Cognac.

Un festival qui gagne une journée: il débutera dès le lundi soir, réservée aux détenteurs de passeports, sous la forme d'une soirée caritative «From blues to hip-hop». Sont  annoncés le groupe Nexcyx, de la Barbade, qui a remporté le prix Hennessy l'an passé, et le chanteur, rappeur et guitariste Wyclef Jean, ancien membre de The Fugees, pour une date unique en Europe.

Après l'ouverture officielle sur l'île Madame à Jarnac le mardi, des dizaines de groupes, musiciens, chanteurs, fanfares s'empareront de Cognac, des trois scènes du parc François-Ier aux rues du centre, du château Otard pour Groove au Château et de celui de Martell pour 1715, avenue du Blues, aux Anciens Abattoirs pour le Voodoo Club.

Autre nouveauté, le festival se terminera par quatre concerts gratuits, le dimanche, au Domaine de Chatenay, qui ouvre pour la première fois ses portes au public.

A chacun ses coups de cœur. Voici les miens. Vingt, pour les vingt ans du festival. En me lançant dans cette liste, je pensais avoir de la marge. L'exercice s'est révélé plus que délicat, tant il y a du beau monde à venir et tant il y a à dire sur chacun de ces artistes. Une chose est sûre. Pour moi, l'émotion sera présente en juillet. Les larmes de bonheur sans doute aussi. Une fois de plus.

1, 2 & 3. Jimmy, Syl et Syleena Johnson

Deux Johnson valent mieux qu'un, ont chanté les frères, Jimmy et Syl, il y a une dizaine d'années. Grâce à Blues Passions, trois Johnson valent encore mieux! Le festival fait venir les frères, mais aussi Syleena, une des filles de Syl.

Jimmy, c'est le blues, le vrai, au bout de la guitare, une voix douce, légèrement éraillée, qui accroche. Syl, c'est la soul, des textes parfois engagés, comme son magnifique Is It Because I'm Black. Syleena, c'est la R'n'B, une voix soul. Syl et Jimmy termineront la soirée d'ouverture à Jarnac, avant de se produire chacun de leur côté à Groove au Château. Syleena se produira lors d'Un Dimanche au Château, après une soirée avec son père sur la scène Experience Cognac (l'ex-Eden Blues). De très beaux concerts à venir...

 

13-IMG_9955 jimmy johnson

13-IMG_8254 syl johnson

[Petite info cadeau: Jimmy Johnson sera notamment accompagné par Mike Wheeler. Cet excellent guitariste de Chicago vient de sortir Self-Made Man, qui comprend le magnifique Here I Am.]

[Mise à jour: Syl Johnson a annulé sa venue à Cognac]

4 & 5. Ben Harper et Charlie Musselwhite

La très très très belle tête affiche de ce festival, avec des artistes attendus depuis des années. Ce sera le samedi soir [festivaliers: réservez votre billet très vite!]. L'histoire d'une rencontre entre deux hommes qui vient de se transformer en album, Get Up!, sorti en janvier chez Stax. Un pur bonheur!

 

6. Marquise Knox

(Annulé, remplacé par Jimmy Burns)

La valeur n'attend pas le nombre d'années. S'il est une personne à qui ce dicton s'applique, c'est bien Marquise Knox, vingt ans à peine et un talent fou. Originaire de Saint-Louis, dans le Missouri, il vient accompagné de son groupe pour jouer de la guitare, de l'harmonica, chanter... et embraser le public.

13-IMG_9439 marquise knox

 

7. Shemekia Copeland

Nommée aux derniers Grammy Awards avec 33 1/3, son âge quand l'album est sorti, l'an dernier, la jeune femme revient à Cognac. La dernière fois, c'était en 2001. Elle avait alors le même âge que Marquise Knox aujourd'hui. Depuis, elle a cumulé les récompenses et les concerts prestigieux — elle a partagé la scène avec les plus grands, Buddy Guy, BB King, Mick Jagger et Eric Clapton, et a même fait partie des artistes invités à la Maison Blanche il y a un an. Elle devrait notamment interpréter Lemon Pie, titre phare aux paroles engagées.

 

8. Lucky Peterson feat. Tamara Peterson

Encore une histoire de famille. Bluesman perfectionniste, excessif, que ce soit à la guitare ou au clavier, Lucky Peterson explose les frontières musicales, tout en explorant le blues avec cœur et passion. Il faut dire que Lucky a grandi entouré de superbes influences: son père, chanteur et guitariste, tenait un club où se sont produits Buddy Guy, Koko Taylor, Junior Wells et Muddy Waters pour ne citer qu'eux... Et il vient partager toute cela à Cognac avec sa femme, Tamara, magnifique voix qui vient se mêler à celle de son mari. Comme dans ce splendide et pêchu I Wish I Knew How It Would Feel To Be Free.

 

9. Dallas Frasca

La flamboyante Australienne aux cheveux rouges avait emballé Cognac en 2009 avec son guitariste, Jeff Curran. Elle revient pour deux concerts. Tout autant en forme, et encore plus en force, le groupe s'étant enrichi d'un batteur. Depuis son premier passage en France, elle a remporté l'Oz Award du meilleur album, enchaîné les tournées. Son dernier album, Sound Painter, vient de sortir. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que Dallas sait donner de la couleur, du mouvement et des formes aux sons!

09-IMG_1599 dallas frasca

 

10. Beth Hart

La Californienne, surnommée la Jonis Joplin des temps modernes, arrive en force, avec sa voix soul puissante, que l'on peut découvrir notamment dans Bang Bang Boom Boom, qui vient de sortir.

 

11. Tia & The Patient Wolves

Toujours côté femmes, il y a aussi Tia. Prix Cognac Blues Passions l'an dernier — première femme à en être couronnée —, elle connaît le blues, ses rythmes, ses couleurs, ses influences. Elle aime arpenter le Mississippi, la mère patrie, à la recherche des racines, à la rencontre des musiciens. Mais elle est aussi ancrée dans le présent, et n'hésite pas à explorer de nouvelles possibilités... Comme avec Hypnotic Wheels.

 

12. Kellylee Evans

Et puisqu'on est dans les femmes... Blues Passions accueille également cette année la Canadienne Kellylee Evans. Elle arrive avec son quatrième album I Remember When, pour lequel elle s'est inspirée des titres ayant marqué la musique urbaine de cette dernière décennie. Un mélange de jazz, de hip-hop, de soul et de groove. Le tout servi par une des plus belles voix actuelles.

 

13. The Lightnin 3

Des femmes encore. Et ce sont elles qui ouvriront le bal, à Jarnac. Trois femmes nord-américaines installées à Paris. Leurs références, en matière de musique ? Les mythiques labels Tamla, Motown et Stax. Un répertoire qu'elles ont étendu, qu'elles reprennent comme s'il avait été conçu dans ces années 60 qu'elles aiment tant.


 

14. Cody Chesnutt

Après une période de réflexion, Cody Chesnutt vient de revenir à la musique. Cela a donné Landing On A Hundred, enregistré avec dix autres musiciens, dans les locaux de Royal Studios, à Memphis, des studios qui ont vu naître quelques-uns des plus grands chefs-d’œuvre de maîtres de la soul et du blues comme Al Green, Otis Clay, Ike & Tina Turner, Bobby Blue Bland, Solomon Burke...

 

15. Osaka Monaurail

Une découverte, une boule de feu et d'énergie. Des cuivres, des guitares, du funk made in Japan. Sur scène, les musiciens offrent un véritable show chorégraphié.

16. Hiromi

[Annulé, remplacé par Tigran Trio]

Leur compatriote, pianiste fougueuse, explore avec un talent fou jazz, blues, bebop, funk... Un parfait exemple de ce que Michel Rolland apporte au festival. La cour de 1715 Avenue du Blues devrait vibrer longtemps après son passage!

 

17. Fred Chapelier & Tom Principato

Deux pointures, des deux côtés de l'Atlantique. D'un côté, Fred Chapelier le Français qui s'est hissé au sommet des blues charts américaines. De l'autre, Tom Principato l'Américain connu comme l’un des maîtres de la guitare électrique bluesy. Une belle rencontre, et le blues n'en sort que grandi.


 

18. Leon Newars & The Ghost Band

C'est l'histoire de Vinz, auteur-compositeur-interprète, multi-intestrumentiste, touche-à-tout, qui devient Leon Newars. Un mélange des genres et d'influences que l'on retrouve dans The Birth Of Leon Newars, qui vient de sortir chez Iguane Records.

 

19. Scarecrow

Complètement original! Avec, encore à la base, une histoire de rencontre. Celle du guitariste bluesman Slim Paul et du scratcheur rappeur Antibiotik. Ensemble, avec Jamo à la basse et Pap's à la batterie, ils font décoller le blues vers des horizons hip-hop et groove.


 

20. Morgan & The Soulfingers

Les régionaux du festival. De duo, la chanteuse Morgane Challet, alias Morgan, et le batteur Pascal Tess, le groupe est passé en trio avec le guitariste et compositeur Charlie Décadt, puis en quatuor avec le pianiste et compositeur Manu Godard. Des cuivres sont venus les rejoindre. Morgan & The Soul Fingers, qui multiplie les résidences ce printemps, qui a ouvert en ce mois de mai pour Maceo Parker aux Anciens Abattoirs à Cognac, est prêt pour partager sa soul et son funk. Comme le lance Morgan: «soul power!».

13-IMG_2218 morgan soul fingers



Et aussi...

Car Blues Passions s'enrichit de nouveautés cette année:

1. Michel Rolland - Sabine Eichler

Michel Rolland a publié en décembre un très bel ouvrage, 20 ans Cognac Blues Passions, qui mêle la plume tendre et sensible du fondateur et directeur du festival et le pinceau affectueux et délicat de l'artiste-peintre charentaise d'origine allemande Sabine Eichler. Ses oeuvres seront exposées à partir du 21 juin au Musée de Cognac, accompagnées d'images et d'objets laissés en souvenir par des artistes venus à Blues Passions.

2. Sharon McConnell-Dickerson

Elle a touché les plus grands du blues, au plus près. L'artiste plasticienne, installée à Como, dans le Mississippi, a pris les empreintes de leur visage. Une manière, peut-être, de les voir, elle qui a perdu la vue. Une manière, sûrement, de continuer à les faire vivre après leur disparition. Le résultat: Cast of Blues, des visages et des âmes, une collection émouvante de masques, que le visiteur peut effleurer du bout des doigts.

12-IMG_1622 sharon mcconnell

 

Parmi les artistes, Charlie Musselwhite, qui sera présent cette année à Cognac. Et d'autres qui sont déjà passés en Charente: Willie King, disparu quelques mois après sa deuxième venue, Super Chikan, Bobby Rush, Eddy Clearwater, Taj Mahal...

3. Barry Dolins

Les musiciens disent de lui qu'il est un «cool cat», sans doute le compliment suprême dans le milieu. Barry Dolins a créé le Chicago Blues Fest en 1984. Jusqu'à sa retraite, il y a trois ans, c'est lui qui a programmé les artistes dans ce qui est devenu le plus grand festival de blues du monde. Un aboutissement pour celui qui a grandi dans le secteur de Maxwell St. Là où le blues est né à Chicago lors de la Grande Migration. Il animera des ciné-conférences tous les après-midis.

11-IMG_7195 barry dolins eddie c campbell billy branch

 

4. Laurent Lavige

Il n'est pas chanteur. N'empêche. Sa voix transporte, chaque nuit, les auditeurs de France Inter — avec Les Nuits de Lavige il y a quelques mois, avec Black Liste depuis. Il invite à la balade à l'heure où les couche-tard rêvent de voyage. Dans l'espace — des rues de Harlem à New York aux avenues du South Side à Chicago, en passant par les artères de Memphis ou les routes perdues du Mississippi. Dans le temps aussi — à l'époque de la lutte pour les droits civiques ou la vie et la mort (brutale) de Marvin Gaye. Un exemple ? Cette Nuit consacrée en partie à Syl Johnson et à Ben Harper. Laurent Lavige sera du mercredi au samedi sur la scène d'On Stage, dans la cour du musée, pour des interviews en public.